Fr En
Construction de maison individuelle : le bras de fer entre solde du prix et levée des réserves

Construction de maison individuelle : le bras de fer entre solde du prix et levée des réserves

Published on : 06/03/2020 06 March Mar 03 2020

Les particuliers qui font construire leur maison individuelle peuvent être confrontés à des désordres et non-finitions de la construction et décider de bloquer le solde du prix jusqu’à l’achèvement conforme de leur construction.

Cette situation de blocage n’est pas idéale ni pour le constructeur qui souhaite solder son chantier, ni pour le particulier qui souhaite terminer sa maison. Un bras de fer s’engage.

Les désordres et non-finitions doivent être constatés dans le cadre des opérations de réception de travaux par l’expression de réserve(s). Ensuite, l’entreprise doit lever ces réserves pendant la période de garantie de parfait achèvement, sans frais supplémentaire.

Que se passe-t-il à l’expiration de cette période ? Le constructeur peut-il vous réclamer le paiement de sa construction, même non achevé ?

De l’autre côté, le particulier peut également « jouer la montre » et se dire qu’avec le temps, le constructeur ne pourra plus le poursuivre en paiement ; l’action devant être introduite dans un délai de 2 ans (L.218-2 Code de la consommation).

Sans surprise, la Cour de cassation précise que le point de départ du délai de prescription (deux ans) de l’action en paiement du solde du prix de vente d’une maison construite par contrat de construction individuelle est la date de la levée des réserves et non la date d’expiration de la garantie de parfait achèvement.

En effet, selon l’article R231-7 Code de la construction et de l’habitation, le paiement doit intervenir dans les 8 jours de la remise des clés, si aucune réserve n’a été formulé, ou dans le cas contraire à la levée des réserves.

En conclusion, ce bras de fer ne résout rien et tout dépendra des montants en jeux d’un côté et de l’autre.

Contractuellement, le mécanisme de la retenue de garantie permettra de conserver un pourcentage du prix pour inciter l’entreprise à terminer son ouvrage.

Nicolas SOUBEYRAND – Avocat au Barreau de LYON 

Source : Cass. 3e civ, 13 février 2020, n°18-26.194

History

<< < 1 2 3 > >>
Information about cookies
We use technical cookies to ensure the proper functioning of the site, we also use cookies subject to your consent to collect statistics visit.
Click below on & laquo; ACCEPT & raquo; to accept the deposit of all cookies or on & laquo; CONFIGURE & raquo; to choose which cookies require your consent will be registered (statistical cookies), before continuing your visit to the site. More details
 
ACCEPT CONFIGURE REFUSE
Cookie management

Cookies are text files stored by your browser and used for statistical purposes or for the operation of certain identification modules for example.
These files are not dangerous for your device and are not used to collect personal data.
This site uses cookies of identification, authentication or load-balancing not requiring prior consent, and audience measurement cookies requiring your prior consent in application of the texts governing the protection of personal data.
You can configure the setting up of these cookies by using the settings below.
We inform you that if you refuse these cookies certain functionalities of the site can become unavailable.
Google Analytics is a tool for measuring audience.
The cookies deposited by this service are used to collect statistics of anonymous visits in order to measure, for example, the number of visitors and page views.
This data are used to follow the popularity of the site, to detect possible navigation problems, to improve its ergonomics and the user experience.
Browser not supported

The Internet Explorer browser you are currently using does not display this website correctly.

We recommend that you download and use a more recent and secure browser such as Google Chrome , Microsoft Edge , Mozilla Firefox , or Safari (for Mac) for example.
OK